Je sais ce qu’il s’est passé.

Un jour, tu t’est dit que ce serait cool de vivre de ta passion
pour la photographie. Alors chaque jour, tu t’est efforcé de
créer toujours plus de belle images…

Parce que ce sont les photos qui attirent les clients.

Rien d’autre.

Sauf que ce n’est pas vrai. Ce ne sont pas les photos qui attirent
les clients mais les stratégies que tu mets en place pour les atteindre.

Comment je le sais ?

J’ai galéré pendant 4 ans comme photographe de famille et mariage
avant de me former à la communication, au marketing et à la vente…


Comment je suis passée de photographe en galère
à photographe épanouie avec 1700€ de salaire mensuel 

Oui ! C’est bien moi sur la photo -ahah- !

Un peu comme beaucoup d’entre nous je crois, je me suis lancée
dans la photo par pur plaisir ! Par passion comme on l’entends souvent.
Mais surtout, je me suis lancée inconsciemment. 

En fait, j’ai commencé en piquant l’appareil photo merdique de ma mère
(pas du tout photographe hein) et j’ai commencé à photographier tout
et n’importe qui !

Je progresse hyper vite ! Mes photos ne sont pas mauvaises pour un début !

Je commence à avoir quelques retours positifs (parce que je montrais ce que
je faisais sur une page Facebook) et même quelques demandes.
Je prends la confiance. Je me lance.

C’était facile !

Un click, un autre, et j’étais devenue photographe auto-entrepreneur. 

Mon état d’esprit à ce moment : conquérante !

Je commence à me former à droite et à gauche.
Je me gave de livres, de vidéos youtube et d’articles sur la technique photo.

Je facture 2/3 prestations, au hasard, en me mettant en dessous
des prix de la concurrence. On me dit que je suis trop chère.
Et je ne me sors pas de salaire…

Je commence à en avoir marre. J’ai envie de tout plaquer.

Je demande 2/3 conseils à des collègues bien installés.
Je ne trouve que des portes fermées. Là, vraiment, je vais craquer !

Je décide finalement de prendre un job alimentaire à coté mais sans abandonner.

Plus tard, je tombe sur des personnes un peu plus sympatiques.
On me dit « fais un salon du mariage », « augmente tes prix »,
« ce ne sont pas tes clients », « tu dois faire vivre une expérience »…

Rien de bien concret mais, je m’exécute. Sans vraiment comprendre pourquoi,
j’augmente un peu mon chiffre d’affaire mais pas de là à me sortir un beau salaire.

Je continue toujours à me former seule à coté. Je découvre le développement personnel.
Je met de l’argent de coté. Je me paye ENFIN des vrais formations !

Je met en application absolument TOUT !
Je suis une bonne élève !

Je remarque que certaines choses fonctionnent mais que d’autres pas dutout.
Mais ce que je remarque surtout , c’est que ce qu’on m’a appris ne me convient pas.
J’ai pas envie de faire comme ça. C’est chiant.

Bref. Ça me soule.

Je commence à penser à contre courant du monde conservateur et puriste de la photographie.
On me fait peur avec de grandes stratégies marketing et de grands mots bien
techniques que je ne maîtrise pas. Je perds confiance en moi.

Puis merde ! Je ne suis pas plus con qu’un autre.

Je ré-ouvre des livres, des vidéos YouTube et commence les formations.
Cette fois-ci, sur le marketing, la communication, le copywriting,
les neurosciences et la psychologie.

Finalement, ce n’est pas si difficile que ça !

Je comprends ensuite 3 choses importantes :

1/ La majorité des formations destinées aux photographes
sont biaisées par les convictions de ceux qui les donnent !

2/ Utiliser des mots compliqués flate l’égo de celui qui les utilise et
préserve l’idée qu’il est meilleur. Mais concrètement, toi, ça t’aide pas !

3/ Je peux créer l’entreprise que je veux et de la manière que je veux !

Finalement, je revois entièrement mon modèle de business.
Je passe de photographe en galère à photographe épanouie qui
gagne 1700€/moi pour 4 jours de travail par semaine.

Et tout ça en restant en micro-entreprise, en obtenant notre crédit
construction de maison et en vivant dans le VAR.

Mais tu peux faire beaucoup plus que ça !

Et pour ça, tu dois juste comprendre une chose :
tu es ENTREPRENEUR PHOTOGRAPHE ! 

Pas photographe ! D’où le nom du site.

1 – Tu dois comprendre que c’est possible de vivre de la photographie 

Tu veux plus de clients et enfin vivre de ta passion ?

Je voulais juste te dire que c’est possible !

Tu peux apprendre ce qu’est le marketing.
Tu peux apprendre à mieux communiquer.
Tu peux apprendre à vendre.
Tu peux apprendre à créer ton propre business.
Tu peux apprendre à comprendre tes clients.

TU PEUX !

Il suffit juste de savoir comment faire.
Et je te propose d’être ton guide.

 

2 – Tu dois comprendre que le problème ce ne sont pas tes photos
(et encore moins ton matériel)

Les fabricants innoveront sans arrêt !

Oui, certains appareils photos sont plus réactifs que d’autres.
Oui, la plage ISO est plus élevé chez certains.
Et oui, il existe des modèles qui ont meilleur un piqué.

Cependant. Tu dois comprendre que ton niveau en photo n’est absolument
pas lié à la marque que tu choisis ou au prix de l’appareil photo.
Le nombre de tes clients encore moins !

Je précise ma pensée : pour faire de belles photos, il ne te faut pas forcément le boitier
dernier cri. Il te faut de la technique. Il te faut une vision. Tu dois comprendre le triangle
d’exposition, apprendre à composer une image et à gérer la lumière.

Et bien trouver plus de clients c’est la même chose.

Ce n’est pas tes photos qui vont les trouver. Ni ton matériel. C’est toi !
Tes connaissances et surtout, tes actions.

 

3 – Tu dois comprendre que tu es ce que tu crois

Mais qu’est-ce que j’insinue avec ce titre ?

Tu vas peut être avoir du mal à le croire mais tout ce tu penses être est faux.

« Je suis quelqu’un de timide » « je me connais, je ne suis pas du genre à tenir longtemps »
« je ne suis pas capable de me retenir » « je suis une personnes comme ci »
« je suis plutôt comme ça » …

Tu vois toute ces phrases qu’on dit et qu’on croit ? Bah en plus d’être fausses,
elles nous poussent à agir de façon à les confirmer et donc, à nous faire croire qu’elles sont vraies. 

OULA ! Qu’est-ce que je te raconte !

Dans la première partie de cet article, je t’ai raconté rapidement mon parcours.
J’ai vaguement évoqué les mots psychologie, neurosciences et développement personnel tu te rappelle ?

Et bien ce que j’ai appris avec ça, c’est que nos résultats dans la vie sont directement liées à nos pensées.
Et que si on le veux bien (et qu’on s’en donne les moyens),
on peut penser totalement différemment et être qui l’on veut !

Je traiterais ce sujet plus en profondeur dans un autre contenu, ne tkt pas.

Mais retiens seulement que tu es ce que tu crois.
Et que si tu veux être un entrepreneur photographe épanoui, tu peux !

 

4 – Tu dois travailler et ouvrir ton esprit

Pour trouver plus de clients, tu n’as besoin que de 2 choses :

  • Apprendre comment faire
  • Appliquer

Ça à l’air simple dit comme ça. Et quelque-part ça l’est.

Mais tu dois faire preuve d’ouverture d’esprit parce que parfois,
trouver plus client et vivre de la photo demande d’aller à contre courant de ce
qu’on entends le plus. Apprendre à entreprendre demande à remettre
en question ses convictions, ses idées.

Si tu veux vivre de la photographie, il va falloir me faire confiance.
Et bien sur travailler !

Il existe une quantité d’astuces pour trouver plus de clients et vivre de son activité tu sais.
Mais ce qui fait vraiment la différence c’est de travailler.

Si tu es certain de vouloir vivre de la photographie (et donc de trouver plus de clients),
je te demande donc de faire quelques efforts. De rester toujours ouvert d’esprit et
d’accepter de remettre en cause tes certitudes.

Tu verras que de cette manière, on pourra tous évoluer et devenir de véritables
Entrepreneurs Photographes ! 

 

5 – Tu dois être tenace !

Je te rappelle, tu n’as besoin que 2 choses pour vivre de ta passion :

Apprendre comment faire et appliquer !

J’avoue, dans le principe c’est facile mais concrètement … ça ne l’est pas tant que ça.

C’est pour ça que tu dois être tenace et que tu ne dois pas perdre de vue ton rêve.

C’est pour ça que tu dois faire de ton mental un allié, et pas un bourreau !
Et c’est aussi pour ça qu’Entrepreneur Photographe existe.
Pour t’aider à continuer et pour que plus jamais tu ne te sentes seul à avancer !

 

Je te remercie de m’avoir lu.

A bientôt.

Sara